Pûr plaisir dans le Rosé!

J’ai envie d’écrire ce soir en français, tout simplement parce que c’est concernant le vin, et que le vin. Soudainement, je trouve ce sentiment super léger car rien n’est plus compliqué qu’une pure dégustation. Pas de laisions sentimentales, pas beaucoup de gens, pas de pressions, ni que ce soit…Et ce sentiment bouleverse ce que je croyais – on peut ressentir autant de plaîsir dans une action si basique, si simple.

Je pensais toujours que les humaines peuvent être se ressentissent plus heureux que les autres créatures grâce à la meilleure intelligence en sentiment. Quand on déguste un vin, on se souvient d’une bonne histoire, on établit une meilleure relations entre amis, on devient plus créatifs, on déguste un produit de complexité et de l’intelligence. Tout cela semble nous pousse vers une vie “supérieure”. Mais aujourd’hui, je voulais tout embarrasser et decidais de me plonger dans le vin simple, pas de mélange sentimental, pas d’envie d’approcher vers les autres personnes, surtout pas!

Ce rosé fait l’écho. Rarement un rosé si pûre attrape mon nez et mon palais, le premier mot survient dans ma tête : l’élégance. Surtout il y a un rosé précédent se sacrifie pour comparer. Présent après un bouquet de fruits, des fleurs et de la frâicheur, ce cru classé en 1955 a plein de confiance: discret mais pas timid, frais mais pas froid, concentré mais pas lourd, gracieux mais pas superficiel!

Ma soirée était un peu trop sèche à cause de l’ambiance rigide, mais le rencontre avec ce rosé m’a apporté le plaîsir. La santé!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *